Fréquentable !

Qui l’est encore en politique ?

Cela fait plusieurs semaines que les médias nous rabattent les oreilles avec « les affaires »… oh pas la même exploitée chaque jour un peu plus, non, chaque jour son lot de nouvelles affaires et toujours et surtout en politique… les « people », les artistes, les acteurs, ça ne fait pas vendre, le peuple est habitué aux histoires de drogue et de cul de ces stars, en fait, aussi humaines que vous et moi, aussi susceptibles que Monsieur Tout Le Monde de flancher ou de faire des écarts !

Par contre, nos hommes et femmes politiques, eux, sont au-dessus de tous soupçons, au-dessus des lois, au-dessus de nous et n’ont aucuns comptes à nous rendre !

Faux, nous les avons conduits à la place qu’ils occupent ou indirectement vu les petits arrangements entre partis, mais ils nous doivent des comptes… et il serait bon de leur rappeler un peu à la manière des Roumains… Bon le Belge est un empâté de nature… ce n’est donc pas vraiment gagné d’avance.

Je voulais en arriver à la fréquentabilité des mandataires, qu’ils soient de gauche ou de droite !

En effet, c’est en lisant un article concernant l’animatrice Karine Le Marchand en France et son apparition sur un tract de Marine Le Pen (ici : https://twitter.com/sychazot/status/827889062648360960/photo/1) que ce billet d’humeur m’est venu à l’esprit.

Qui est encore fréquentable dans la classe politique ? L’affaire Publifin mouille tout le monde, tous partis confondus et tous s’en sont mis plein les fouilles !

L’extrême droite est-elle plus fréquentable avec ses idées noires ? Et le PTB ? Il ne cache nullement dans ses statuts la base marxiste ultra dure qui sous-tend son idéologie. Entre les deux nous avons les éternelles même têtes de pioches depuis plus de 20 ou 30 ans et qui, si elles mettent un terme à leur carrière politique (officiellement) sont le plus souvent remplacées par leur engeance, le fils de ou la fille de… Et ensuite ils se demandent pourquoi les gens en ont « ras la casquette ».

Je ne m’étonne vraiment pas de l’arrivée au pouvoir de Trump, de la montée des nationalismes, des extrêmes, les gens ne votent pas pour ces idées mais contre ce qui les débecte de plus en plus, le Belge ne descendra pas dans la rue, il est trop feignant pour ça, il sanctionnera autrement, même s’il doit le regretter amèrement plus tard… quand il sera trop tard !

Commentaires récents

Bernard Mention Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.